Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de disams62.over-blog.com

Le blog de disams62.over-blog.com

AVENTURE SUBANTARCTIQUE

EXTRAITS DE L'HISTOIRE D'AMSTERDAM PAR UN DISAMS ANONYME (recueil de récits historiques)

 

 

 

 

 

 

 

1696 VAN VLAMING

 

... Ce sont des compagnons de MAGELLAN, tués aux PHILIPPINES le 27 avril 1521 au cours de son tour du monde, qui, le 18 mars 1522 à bord du VICTORIA sous les ordres de JUAN SEBASTIEN DE EL CANO, découvrirent la plus haute des deux iles appelée maintenant AMSTERDAM. Le journal de FRANCISCO ALVO, pilote du VICTORIA venant de timor (ile de la sonde) et allant au cap Est formel à cet égard. Il y est dit, à la date indiquée que son navire passant par 37,35' de latitude sud se trouve en vue d'une ile élevée ayant environ 6 lieues de tour et paraissant inhabitée, mais qu'on ne put y prendre pied malgré plusieurs tentatives.


  1950-la-base.jpg

Une centaine d'année plus tard, le navire hollandais ZEEWOLF commandé par HARWICK CLAESZ DE HILLEGOM aperçut par temps brumeux la plus méridionale des deux iles (SAINT PAUL) dont il fixa la latitude 38.50'SUD. N'étant indiquée sur aucune carte, il lui donna le nom de son navire mais cette désignation ne fut pas adoptée par la suite. Quant à l'origine de ce nom, le géographe et géologue CHARLES VELAIN l'a retrouvée dans un portulan (carte marine que l'on dressait au moyen-âge du temps d'HENRI II). C'est celui d'EVERT GYSSERTHS de 1559 qui indique par 38 de latitude Sud une ile avec cette mention "tq descrobio o nao S. PAULO"

 

le 17 juin 1633, le gouverneur hollandais VAN DIEMEN se rendant à JAVA passe entre les deux iles à bord de son navire le "NIEUW-AMSTERDAM" donne ce nom à la plus septentrionale des deux iles, le nom de SAINT PAUL étant conservé pour la seconde.1965 la base

 

Il faut attendre 1696 pour que l'on vienne sur ces iles. C'est le hollandais VAN VLAMING qui  débarque et les visite. Son récit donne peu de détails sur AMSTERDAM mais contient une interessant description de SAINT PAUL et l'opinion accrédita que la découverte de ces iles  était due à VLAMING. En 1792, l'amiral d'ENTRECASTEAUX et HUON DE KERMADEC, allant en Tasmanie à la recherche de LA PEROUSE avec deux flutes de 500 tonneaux (LA RECHERCHE et L'ESPERANCE) s'arretent les 28 et 29 mars devant AMSTERDAM ce qui permit à l'ingénieur BEAUTEMPS BEAUPRE de faire un rapide lever de la cote orientale.

 

1971-avenue-MDV.jpgAMSTERDAM qui n'avait vu jusque là que des pécheurs, chasseurs ou naufragés, va devenir dès le mois de décembre 1970  une terre à coloniser et c'est le fait d'un habitant de l'ile BOURBON, Monsieur HEURTIN, qui débarque de LA SARCELLE  le 18 janvier 1871 avec sa famille et quelques compagnons  pour tenter des essais de culture  et d'élevage de bovidés. Les essais se révelèrent négatifs, HEURTIN et les siens  retournent à l'ile BOURBON le 19 aout 1871, recueilis très amoindris par un navire de commerce.

 

L'ile devient déserte. En 1873, elle reçoit la visite du navire anglais LE PEARL, le commodore GOODENOUGH et le lieutenant HOBKEN font un relevé de la cote Nord et Nord Est complétant ainsi celui de la trace de la cote Sud. Cette carte, publiée en 1874 par les soins de l'amirauté anglaise indique pour la première fois la forme générale de l'ile. Le 23 septembre 1874,  le commandant MOUCHEZ  avec la "DIVES" amène la mission astronomique Française venue observer le passage de Vénus devant le soleil. I1972-la-base.jpgnstallé à SAINT PAUL, cette mission va y rester jusqu'au 4 janvier 1875, une goelette de 80 tonneaux "LE FERNAND" s'offrit d'emmener à AMSTERDAM quelques scientifiques dont CHARLES VELAIN. Le 16 janvier 1876, la goelette "LE FERNAND" commandée par le capitaine HERMANN est jetée par très fort coup de vent d'Est, brutal et soudain sur les falaises de l'ile. 15 hommes trouvent la mort et seuls survecurent la capitaine et un matelot qui furent sauvés 32 jours plus tard par un bâtiment italien.

 

Depuis l'expédition de DUPEYRAT en 1843, les pecheurs de LA REUNION qui continuaient de fréquenter l'ile étaient persuadés de leur appartenance Française mais un son de cloche très différent circulait à CAPETOWN ou la NOVARA en 1857 avait été avisée que ces deux iles étaient anglaises. L'incertitude regna encore jusqu'en octobre 1892, époque ou l'aviso "LE BOURDONNAIS" se voit confier la mission de venir hisser le pavillon Français  sur ces deux iles, la mer est houleuse, les canots ne peuvent s'approcher de la cote, le débarquement est impossible. Le second capitaine et deux matelots se jettent à l'eau et gagnent la cote avec une amarre, un va et vient peut alors être établi. La cérémonie a quand même lieu mais la même opération tentée à SAINT PAUL se solde par la perte du marin HAMON noyé dans le cratère. De retour des iles KERGUELEN, en janvier 1893, "L'EURE" renouvelle la prise de possession...

 

En décembre 1910, le "PARISIANA" brule devant l'ile de SAINT PAUL.

Ces iles sombraient un peu dans l'oubli lorsqu'un decret du 21 novembre 1924 les rattache à TAMATAVE (MADAGASCAR). IMG_1506.jpg

 

 

Pendant la seconde guerre mondiale, ces iles furent peu visitées. Mais cependant, les anglais songèrent à y installer une station météorologique sur SAINT PAUL. La France reprendra le projet quelques années plus tard.

 

le 31 décembre 1949, le langoustier SAPMER de 1500 tonneaux commandé par le capitaine VERDAVAINE stoppe devant l'ile de la Nouvelle AMSTERDAM mais la visibilité est mauvaise et rien  ne pourra  être tenté pendant cette journée. le lendemain, malgré une mer forte, une partie du personnel descend à terre sous l'oeil dédaigneux des manchots. Dès le 2 janvier le débarquement effectif commence et se pousuivra jusqu'au 26. Durant cette période un labeur extenuant est accompli. Installation du camp N°1, débarquement, évacuation, dynamitage. Malheureusement, un accident mortel vient troubler le débarquement. Un radeau, le long du navire, est inégalement chargé lorsqu'une lame le fait chavirer. Un matelos saute à la mer mais est entrainé par un paquet de tôles. Le corps de l'infortuné ne sera jamais retrouvé...


 Juste un extrait passionnant des histoires de l'ile d'AMSTERDAM.... A MEDITER !!!

ams.jpg--18-.jpg