Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Le blog de disams62.over-blog.com

Le blog de disams62.over-blog.com

AVENTURE SUBANTARCTIQUE

P1180100.JPG P1180092.JPG 

 

 

 

  PC280008 PC280006

PC280021-copie-1

 

 

Le gorfou sauteur est un petit manchot vivant sur les îles de l’océan Austral.

 

PA180123.JPG

 

Photo-079.jpg

 

P1180103.JPG

 

P1180097.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est le plus petit des manchots gorfous, appelés aussi manchots à aigrettes. Pesant entre 2 kg et 4,5 kg, pour une taille de 45-55 cm, il vit jusqu’à 30 ans et passe le plus clair de son temps en mer, pouvant plonger jusqu’à 100 m.
Ne revenant sur terre que pour se reproduire, on rencontre ses colonies sur les nombreuses îles subantarctiques qui parsèment l’océan Austral, et même jusque dans le sud de l’Atlantique. Il ne va jamais au-delà de 58° de latitude Sud, et donc jamais jusqu’à l’Antarctique, comme la plupart des manchots d’ailleurs. PA180144

Ressemblant au gorfou macaroni ou doré, il est cependant plus petit et ses aigrettes sont moins développées.

Très agile, il niche sur les côtes escarpées du bord de mer, qu’il gravit en se déplaçant par petits sauts, d’où son nom.
La population mondiale de ce manchot est estimée à 3,3 millions de couples.

Jusqu’à présent, il y avait six espèces de gorfous. Mais une révision taxonomique de l’espèce "gorfous sauteur" propose la création d’une voir deux nouvelles espèces de gorfous sauteurs. Trois sous-espèces de gorfous sauteurs sont reconnues sur la base de différences morphologiques et comportementales et selon leur répartition géographique. Si chacune d’entre elles fait l’objet d’une élévation au rang d’espèce à part entière, cela ne sera pas sans conséquence pour les mesures de conservations de certaines colonies qui ont vu leurs effectifs diminuer de 30% au cours des trente dernières années.

 

PA180119.JPG PA180120.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est un petit manchot à aigrettes jaunes non-jointives au tempérament criard et belliqueux des îles subantarctiques.

 

PA180145.JPG

Son plumage est noir sur le dos et la tête, blanc sur le ventre. Il pèse entre 2 et 4,3 kg, pour une taille de 45 à 58 cm. C'est un pêcheur qui mange surtout du krill, des crustacées et des petits poissons. Intrépides dans les mers houleuses, ils nagent facilement dans les vagues. Il peut atteindre une profondeur d'environ 100 m lorsqu'il plonge pour trouver sa nourriture. PA180138.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Il niche en grandes colonies et se reproduit sur des sols inclinés en pente raide, le plus souvent sur les promontoires et les côtes des îles exposés aux intempéries. S'accrochant aux rochers avec leurs fortes griffes repliées, leur bec et leurs ailerons, ils grimpent sur les falaises avec une grande agilité : alors que la plupart des manchots se déplace lourdement, les gorfous sauteurs peuvent escalader une pente de 200 m en 20 minutes.  

 

 

 

  149830_1637964159523_1549328563_31562819_137204_n.jpg

 

 

PA180122-copie-1.JPG

 

67549_1612043031511_1549328563_31514726_2453603_n.jpg

 

 

 

Beaucoup nichent haut sur les falaises, allant de haut en bas par séries de petits bonds successifs (pattes jointes), d'où son nom de sauteur.

La femelle pond 2 œufs de taille très différente à intervalle de 4 à 5 jours.

PA180140.JPG

 

 

Les œufs sont couvés par les 2 parents pendant une durée de 32 à 34 jours. C'est très souvent le poussin issu du second œuf qui survivra. Le mâle assure la garde du jeune pendant les 3 premières semaines. Pendant ce temps, la femelle part chaque jour en mer pour fournir le repas.

  gorfou-saint-paul-1.jpg

 

149830_1637964119522_1549328563_31562818_736749_n.jpg

 

  Cette espèce est la plus petite et la plus répandue des gorfous (mais pas la plus nombreuse) avec une présence sur une quinzaine de sites (îles et régions subantarctiques) pour un total évalué à 3,3 millions de couples.