Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de disams62.over-blog.com

Le blog de disams62.over-blog.com

AVENTURE SUBANTARCTIQUE

Publié le par JIM
Publié dans : #VIE SUR BASE

PC080012TP3240006

 

 

 

Je n'aime pas le travail, nul ne l'aime. Mais j'aime ce qui est dans le travail, l'occasion de se découvrir soi-même. (JOSEPH CONRAD)

 

 

 

PB230002.JPG

 

PB230003.JPG

 

 

 

 

 

Chaque rotation logistique assurée par le MARION DUFRESNE

nécessite des opérations portuaires sur chaque district. Si les rotations de desserte débutent toujours par l'escale sur CROZET, elles finissent toujours par celle d'AMSTERDAM après être passées par KERGUELEN.

OISEAU-3179.JPG

OISEAU-3193.JPG

PB240011.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En règle générale, quatre rotation sont déclenchées dans l'année et sont baptisées OP1 (avril / mai), OP2 (aout / septembre), OP3 (novembre) et OP4 (décembre). Un officier des OP des expéditions australes (OPEA) en est le chef d'orchestre en étroite coordination avec le commandant du navire, le pilote hélicoptère et le chef de district. PB240012.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Sa mission est d'assurer les ravitaillements en vivres, les mouvements de personnels, collecter les déchets produits par les bases et honorer une prestation touristique. PB240007.JPG

PB240010.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces OP ne se réduisent pas à un travail de 4 semaines de la part exclusivement du navire ravitailleur.

 

 

En effet, elles sont générées par tout un travail en amont produit par les services des TAAF et des bases (identification des produits collectés et livrés, définition de contenants, respect des cahiers des charges des appels d'offres publiques, gestion des personnels embarquant et débarquant, plans d'hébergement sur base et de cabinage à bord du navire etc...)

 

PB240016.JPG

 

P3240004.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si une OP peut être facilement définie sur le papier, elle l'est beaucoup moins surtout dans son contexte géographique et météorologique.

 

 

En effet, le Marion Dufresne doit faire face aux aléas météo pour pouvoir assurer ses dessertes dans des conditions favorables de sécurité.

 

PB240025.JPG

Pour ce faire, le navire possède deux outils essentiels, l'hélicoptère et un radeau posé sur d'énormes boudins gonfflés baptisé  "portière".

 

 

PB240027.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces deux outils ne sont utilisables que sous des condtions météos les moins médiocres possibles.

 

PB240039.JPG

PB240029.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Or, la région des australes recense baucoup plus de journées pluvieuses, nuageuses, brumeuses et venteuses que sous les latitudes que nous connaissons. Ainsi, l'hélico ne pourra être utilisé qu'en dessous de rafales de vent de 40 noeuds et par visibilité vierge de brouillard.

 

PB250065.JPG

PB250063.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quant à l'utilisation de la portière, une houle générant des vagues de plus d'un mètre interdira toute opération liée à son utilisation. AMSTERDAM ne possède pas de plage, seulement une cale rendant souvent impossible un amarrage.

  P3230006.JPG

P3220004Par aileurs, une OP exige des effectifs conséquents et habilités (conduite d'engins notamment), elle génére aussi beaucoup de stress dans la gestion des passagers débarquant sur base (touristes, personnels inter-districts etc) 

P3230009.JPG

P3230012.JPG

PB240040.JPG

PB240041

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Pour ce qui concerne AMSTERDAM, les chiffres Cles furent les suivants : 75 tonnes exportées et autant importées, un personnel dd'hivernants fluctuant slon les missions avec en sus des passagers de passage pendant les trois d'escale nécessaires à l'OP.

  OISEAU-3233.JPGOISEAU-3224.JPG

 

Concrètement une soixantaine de couverts à chaque repas et autant de personnes hébergées sur base. 

 

Si une OP est stressante, bouleversante dans l'organisation et épuisante, elle apporte néanmoins la relève des personnels, le ravitaillement de la base mais aussi des vrais moments de réconfort, les buffets dressés par Jean-Luc et Régis étaient somptueux puis délicieux.                                                                PB240037.JPG

PB250108.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PC230016.JPG

PC230012.JPG

 

 

 

 

Mais tout à une fin et il faut désormais préparer OP4...

P3230014.JPGP3240002.JPG


                                                                                                          

PB100007.JPG

Commenter cet article