Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de disams62.over-blog.com

Le blog de disams62.over-blog.com

AVENTURE SUBANTARCTIQUE

Publié le par JIM
Publié dans : #VIE SUR BASE

 

 

 

 

La guerre, c'est la guerre des hommes ; la paix, c'est la guerre des idées.  

[Victor Hugo]

  PB040002.JPG

  ... le prisonnier n°6, c'était moi, si si!...

  

CEREMONIE DU 8 MAI 

 

Le 8 MAI 1945 est la date de deux évènements marquants, celle de la victoire des alliés sur l'Allemagne nazie et la fin de la seconde guerre mondiale en Europe.

 

 

otarie1-3842.JPG

 

otarie1-6100.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

otarie1-3864.JPGotarie1-6121.JPG


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 8 MAI 1945 est déclaré jour férié de commémoration en France le 20 mars 1953. Le Président DE GAULLE supprima le caractère férié de ce jour par décret en 1959. Le président V. GISCARD D'ESTAING supprima également la commémoration de la victoire des alliés pour se placer dans une logique de réconciliation avec l'Allemenagne. Ce jour féré sera rétablis par F. MITTERAND en 1981

P5080004.JPGotarie1-6128.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

otarie1-6129.JPG

otarie1-6155.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LA CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE

 

 

L'armistice, signé le 11 novembre 1918, à 5 h 15, marque la fin de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la capitulation de l'Allemagne. Le cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons annonçant la fin d'une guerre qui a fait plus de 18 millions de morts et des millions d'invalides ou de mutilés. Les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne. Plus tard en 1919, à Versailles, ils signeront le traité de Versailles.

PB050004.JPGPB110009

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le 11 novembre, entre 5 h 12 et 5 h 20 du matin, l'armistice est signé, avec une application sur le front fixée à 11 heures du matin, et ce pour une durée de 36 jours qui sera régulièrement renouvelée. À la suite de cet armistice est signé le traité de Versailles, le 28 juin 1919.

PB110006

PB110010PB110012

Derniers morts au combat

 

Le dernier jour de guerre a fait près de 11 000 tués, blessés ou disparus, soit plus que lors d'une opération majeure comme le Jour J en 1944. Certains soldats ont perdu la vie lors d'actions militaires décidées par des généraux qui savaient que l'armistice avait déjà été signé. Par exemple le général Wright de la 89e division américaine prit la décision d'attaquer le village de Stenay afin que ses troupes puissent prendre un bain, ce qui engendra la perte de 300 hommes.

À 10 h 45 du matin, soit 15 minutes avant l'heure du cessez le feu, Augustin Trébuchon a été le dernier soldat français tué, estafette de la 9e compagnie du 415e régiment de la 163e division d'infanterie, il est tué d'une balle dans la tête alors qu'il porte un message à son capitaine. Le dernier britannique, George Edwin Ellison a été tué à 9 h 30 alors qu'il faisait une reconnaissance non loin de Mons en Belgique. Le dernier soldat canadien a été George Lawrence Price, deux minutes avant l'armistice. Il a d'abord été enterré à Havré ava nt d'être transféré à Saint-Symphorien (Belgique), au cimetière militaire. Sa pierre tombale d'Havré est exposée au musée d’Histoire militaire de Mons. Enfin l'américain Henry Gunther est généralement considéré comme le dernier soldat tué lors de la Première Guerre mondiale, 60 secondes avant l'heure d'armistice, alors qu'il chargeait des troupes allemandes étonnées parce qu'elles savaient le « cessez le feu » imminent. La date de décès des morts français du 11 novembre a été antidatée au 10 novembre par les autorités militaires pour qui il n'était pas possible ou trop honteux de mourir le jour de la victoire.


Le coquelicot est le symbole des soldats morts au combat.

 

PB110014.JPGPB110015.JPG

Hommages et commémorations

En 1920 apparaît l'idée de rendre hommage aux soldats morts pour la France mais non identifiés. Suite à une loi votée à l'unanimité par le Parlement, la dépouille mortelle d'un soldat parmi plusieurs autres, choisi dans la citadelle de Verdun, est placée, le 11 novembre 1920, dans une chapelle ardente à l'Arc de Triomphe. Le 28 janvier 1921 le soldat est inhumée sous l'Arc de Triomphe dans la tombe du Soldat inconnu. Ce n'est que trois ans plus tard, le 11 novembre 1923, qu'est allumée, par André Maginot, ministre de la Guerre, la

 

flamme qui ne s'éteint jamais, donnant au

tombeau du Soldat inconnu une forte portée symbolique et politique.

Le 11 novembre est un jour férié en France (jour du Souvenir depuis la loi du 24 octobre 1922), c'est une journée de commémoration annuelle observée en Europe et dans les pays du Commonwealth.

 

 

 

 

 

Pour parler de la guerre Il n'y a que des larmes.   Henriqueta Lisboa


 PB110025PB110028.JPG

 ... Présider et animer cette cérémonie la plus emblematique de la République fut pour moi, un moment  patriotique d'exception. Arborant fièrement l'écharpe tricolore, seul devant mes civils d'un coté et mes militaires de l'autre,  j'ai fait lecture de la lettre du Ministre à mes administrés. La synchronisation avec les militaires fut parfaite. Au "fermez le ban", j'ai lu solonellement sans bafouiller (à peine) avec une intonation grave, respectueux de la ponctuation et en élevant la voix pour que chacun écoute. Il en va de notre devoir de mémoire, c'est la loi du 24 octobre 1922.otarie-2010_11_11_1626.JPG

Mon ressenti fut pluriel. Avoir l'honneur de prononcer la lettre de Monsieur FALCO, commémorer non pas la victoire mais le sacrifice de nos poilus, écouter note par note notre Marseillaise percer le silence de l'Ile, admirer mes militaires au garde à vous et respectueux de nos couleurs, clôturer la cérémonie officielle par la minute de silence après la sonnerie aux morts sont les moments où j'ai revetu le costume d'ambassadeur de la République. otarie-2010_11_11_1632m.jpgJ'ai certainement beaucoup observé notre pavillon Français flotter au rythme de la musique patriotique et pas assez regardé mes compatriotes. Mais si j'étais seul à essayer d'oberver mon assemblée du jour, ils étaient 21 à m'oberver tous ensemble...

 

PA240024.JPG

  REMARQUE : Dans l'hémisphère Nord, le nord est souvent

identifié en rouge sur la rose des vents, dans l'hémisphère

Sud, c'est le sud qui est identifié en rouge.

 

 

 

PA070020.JPG

 

otarie-2010_11_11_1630.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     otarie-2010_11_11_1634.JPG

Commenter cet article